Nous avons tous une conscience aigüe de la pollution des villes quand nous nous baladons dans les rues ouvertes à la circulation notamment. Nous y sommes encore plus sensibles quand bébé nous accompagne dans sa poussette à hauteur de pot d'échappement. Nous savons également qu'en voiture, nous profitons allègrement du C02 de celui qui nous précède sur le bitume. 

En revanche, à la maison et dans les lieux de vie, nous avons le sentiment de respirer sainement. Et pourtant... Il semblerait qu'à l'instar de nos maisons, les crèches, les salles de sport (où nous respirons plus encore), les bureaux, les magasins concentrent dans l'air des substances néfastes, voire nocives. 

La pollution d'intérieur est plus fréquente qu'on ne pense

A l'origine de cette pollution d'intérieur : les matériaux et équipements utilisés pour la construction ou la décoration des bâtiments, les produits de nettoyage et d'hygiène ou encore la mauvaise ventilation. 

Cette mauvaise qualité de l'air respiré n'est pas sans conséquence sur notre santé et en particulier sur la santé des populations fragiles : les enfants et les personnes âgées. L'exposition à la pollution intérieure peut avoir pour conséquence le développement d'allergies, d'infections, d'irritations du système respiratoire et parfois des pathologies plus sérieuses. 

L'Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur dispose aujourd'hui de suffisamment de recherches et d'études pour faire de ce sujet un enjeu de santé publique. Dans un article publié en janvier, nous rapportions déjà que la médiocre qualité de l'air que nous respirons à l'intérieur des bâtiments coûterait la bagatelle de 10 à 40 milliards d'euros par an. Le gouvernement inaugurait alors un étiquetage destiné à nous indiquer le niveau en polluants volatils des produits de construction et de décoration. 

Avoir les bonnes habitudes et les bons produits pour le ménage notamment

Le site www.qualite-de-l-air.com vous informe sur les dangers qui nous entourent avec pédagogie. L'information est destinée tant au grand public qu'aux professionnels de la construction. Il propose, en outre, des attitudes, des activités, des modes de vie et de consommation plus respectueux de notre santé et de celle de notre entourage. 

Un quizz vous aide à évaluer la qualité de l'air intérieur dans votre habitation. Alors, avez-vous un animal domestique à poils et est-il souvent à l'intérieur ? Avez-vous eu récemment une inondation ? Utilisez-vous des insecticides pour vous débarrasser des insectes qui font bzzz ? Attention, si vous n'avez pas le temps de faire le ménage, il est peut-être temps de penser à vous faire aider...

Commentaires

Merci pour toutes les astuces, c'est très important de lutter contre la pollution de notre intérieur, c'est déjà assez catastrophique l'extérieur.