Selon une étude publiée par l'institut OpinionWay pour le site voyagermoinscher.com, la moitié des Français dispose d'un budget de 500 euros maximum pour quinze jours de vacances. En fonction des générations, des catégories socio-professionnelles et de la répartition Paris-province les résultats changent quelque peu.

Ainsi donc, seuls 55% des inactifs pensent prendre des vacances contre 78% des plus aisés et seuls deux provinciaux sur trois, contre quatre franciliens sur cinq. Signe des temps, toutes catégories confondues, 48% des sondés déclarent faire des sacrifices pour boucler leur budget de vacances. Ils sont même 58% dans la classe moyenne. 

De moins en moins de Français partent en vacances

Globalement, le constat n'est pas réjouissant car sur les trois dernières années, les internautes français partent de moins en moins en vacances. Ils étaient 78% en 2009, 73% en 2010, 69% en 2011 et seulement 63% cette année. 

Quand on pense aux vacances, l'image d'Epinal qui vient à l'esprit est celle des enfants qui barbotent dans l'eau ou font des châteaux de sable à la plage. Pour le Secours Populaire et c'est un avis largement partagé, les vacances sont essentielles au bien-être de chacun. C'est encore plus vrai pour les personnes en difficultés ou isolées. 

Pour que l'été n'oublie personne

Les dispositifs d'aide sont nombreux, à l'attention des enfants, des familles, des jeunes, des personnes âgées et des personnes seules. L'important, c'est que « l'été n'oublie personne. » Cette année, à l'occasion des jeux olympiques, de nombreuses initiatives sont programmées autour du sport. Ils seront 300 jeunes à partir pour découvrir Londres où ils assisteront à une épreuve des Jeux. 

Coup de projecteur sur la mondialisation du mouvement d'enfants « copain du Monde ». Dans ce cadre, le « village copain du Monde » sera organisé cet été à Gravelines, dans le Nord. En provenance de vingt pays différents, 250 enfant s'y retrouveront vivre pleinement la solidarité qui les rassemble. 

Les séjours en famille de vacances sont une formule accessible à tous ceux qui souhaitent s'investir pour offrir une évasion estivale à des enfants qui, sinon ne partiraient pas. La famille de vacances ne remplace pas la famille de l'enfant. Bénévole, elle offre à l'enfant la possibilité de découvrir son lieu de vacances et de partager ses activités. 

Envie de partager vos vacances ?

Pour faciliter le lien, des ponts sont établis entre les familles et les enfants avant et après le séjour. Il y a des familles en France, mais aussi en Hollande et en Suisse. Si vous vous sentez concernés et qu'un enfant de plus est une perspective réjouissante, contactez le Secours Populaire, les mairies se font souvent le relais de leurs opérations.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment