« Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous ». Une citation d'Aristote (philosophe grec du IVème siècle avant J.C) reprise en slogan par la SNCF. Mais qui se cache derrière ce « tous » ? Il semblerait que du côté de la société des chemins de fer, tous ne soit pas synonyme d'universalité, loin s'en faut. 

Imaginez que chaque train, TGV ou Corail, ne puisse accueillir que deux personnes... C'est le message que l'association « une place pour chacun » a voulu illustrer dans son film promotionnel. On y voit donc des trains qui circulent. Jusque-là, rien de très original pensez-vous, sauf que ces trains sont minuscules, à tel point qu'ils ne peuvent transporter que deux personnes... 

Une mini rame arrive à quai et en descend un trentenaire en costume cravate qui se retourne pour verrouiller le train avec sa télécommande, à l'instar de n'importe quelle voiture. La signature du message est explicite : « la SNCF à votre service ? Pas vraiment si vous êtes une personne à mobilité réduite ! Il y a seulement la place pour deux personnes à mobilité réduite par TGV ». La conclusion est une invitation à signer la pétition : changez votre regard sur le handicap et « osez l'autre ». 

Que dit la loi ? 

Le 11 février 2005, est entrée en vigueur une loi « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. » Au chapitre consacré à l'accessibilité, on peut lire « Le principe d'accessibilité pour tous, quel que soit le handicap, est réaffirmé (...), les établissements existants recevant du public et les transports collectifs dont dix ans pour se mettre en conformité avec la loi. »

Concrètement, il reste donc deux ans à la SNCF pour se mettre ne conformité avec la loi avant le 12 février 2015, d'où l'agacement de l'association « une place pour chacun ». Si, comme c'est le cas aujourd'hui, une rame de TGV ne peut accueillir que deux PMR, cela rend impossible leur déplacement en groupe. De plus, les trains Corail (classique ou Lunéa) ne sont absolument pas conçus pour les PMR. D'où la question posée par l'association « que compte faire la SNCF pour respecter la loi et assurer le transport des PMR ? » 

Pour faire pression sur la société, « une place pour chacun » nous invite tous à signer une pétition qui exige l'application de la loi de 2005 et l'égalité d'accès des personnes à mobilité réduite aux trains. Pour que le progrès soit partagé par tous, vraiment tous.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment