Elle a 30 ans et elle se prépare à soutenir une thèse à la Sorbonne. Mais Isaure est lasse. La vie estudiantine ne la passionne plus, elle a envie de sortir de ce petit monde d'intellectuels, de penseurs, de philosophes. Alors, pour se frotter à la « vraie vie », Isaure renonce à soutenir sa thèse. 

Avec son Bac+5 en poche, elle commence par travailler en tant que secrétaire médicale, ce qui ne la satisfait guère. Elle veut être bien payée et avoir la possibilité de moduler elle-même ses horaires de travail. Alors, comme elle a un goût prononcé pour « le propre », Isaure décide de devenir femme de ménage

Selon les premières critiques formulées sur son livre, le récit de son travail est intéressant parce qu'elle ne se borne pas à raconter ce qu'elle fait. « Elle imagine la vie de ses employeurs, ce qu'ils veulent bien montrer et ce qu'ils voudraient au contraire cacher. » (Na Dia Onirik.net). Isaure décrit l'envers du décor. 

Elle raconte les intérieurs, mais également l'attitude adoptée avec elle. Et là, ça finit par coincer, le récit fait grincer des dents. Méprisée, rabaissée, la femme de ménage n'est personne pour nombre de ses employeurs ou quelqu'un qui ne mérite pas qu'on s'y intéresse. Si les premières pages du livre font rire, l'indignation fait progressivement place au rire. 

Isaure a fini par mal supporter ce carcan humiliant. Elle n'a pas renoncé à ce travail pour autant et s'est lancée dans la rédaction de son expérience. Elle nous livre ainsi un témoignage authentique sur le quotidien d'une femme de ménage, « celle qui effleure la surface des objets et rend présentable l'inavouable ».

Commentaires

C'est vrai, que les femmes de ménage voient chez des gens ayant de très bonnes situations des intérieurs sales, sont méprisées, exploitées financièrement et ne sont que des boniches!
je suis femme de ménage, on a de quoi écrire un livre en effet sur ce que l'on vit au quotidien.il y a des employeurs corrects, heureusement et il y a les autres...nous ne sommes pas très bien considérées et pourtant tellement utile.
Le métier de femme de ménage est tellement utile pourtant. C'est intéressant d'avoir un retour d'expérience comme cela. C'est sur qu'il y aura toujours des employeurs qui apporteront une considération supérieurs à d'autres pour leur employée de maison, malheureusement.