L'histoire peut prêter à sourire, on la croirait même tout droit sortie d'un Flying Circus puisqu'elle se déroule en Grande Bretagne. Et pourtant, nous sommes loin des facéties des Monty Phyton sur le plateau du journal télé de la très sérieuse BBC. C'est là qu'une interprète en langue des signes a fait parler d'elle, un comble. 

Il aura fallu plusieurs plaintes de téléspectateurs malentendants pour que le problème vienne aux oreilles des employeurs de la traductrice. C'est au moment du tremblement de terre japonais que les choses se sont précisées. Suite au tsunami et aux problèmes rencontrés à la centrale nucléaire de Fukushima, des téléspectateurs ont manifesté leur étonnement, pour ne pas dire plus, alors que l'interprète évoquait la présence de zombies radioactifs à proximité de l'un des réacteurs. 

La BBC a tout d'abord pensé à un vaste canular. Mais quand ils ont de nouveau été contactés en masse au sujet cette fois, du viol d'un singe par Rebekah Brooks, qui n'est autre que la directrice générale de News International, les doutes sont apparus. Ils ont ensuite disparu à l'évocation d'une déclaration présumée du Premier ministre britannique soupçonné d'avoir annoncé aux adolescents que tout était désormais gratuit pour eux. 

Preuve était faite qu'il y avait de la friture sur la ligne. La jeune interprète de 32 ans qui travaillait depuis sept ans dans la traduction en langue des signes a été limogée. Elle a confié qu'elle avait des difficultés personnelles, mais surtout, que son travail l'ennuyait profondément. Elle a par ailleurs présenté des excuses à la communauté des sourds et malentendants.

Les choses sont donc rentrées dans l'ordre sur le plateau du journal télévisé britannique. De son côté, l'interprète n'exerce plus le métier qui l'ennuyait et avec un peu de chance, son audace et son sens de l'humour (dont on dit que les anglais en sont les pères), séduiront d'autres employeurs pour des missions plus amusantes.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment