Tous les jeunes parents le savent bien, confier un bébé ou un petit enfant aux bons soins d'une parfaite inconnue génère beaucoup d'inquiétudes. Il est donc tout à fait légitime, voire conseillé, de se renseigner longuement sur la réputation d'une assistante maternelle avant de prendre la décision de lui laisser bébé toute la journée. 

Le bébé montrait des signes inquiétants 

A Toulouse, les parents d'une fillette de 7 mois qui en avait confié la garde à une nounou ont découvert avec stupeur que cette dernière maltraitait leur petit trésor. Ayant constaté que le nourrisson avait régulièrement des rougeurs sur les fesses et qu'il perdait du poids, ils se sont inquiétés. A juste titre. 

Pour vérifier leur intuition à l'égard de la nounou, les parents ont dissimulé un dictaphone dans le couffin du bébé à plusieurs reprises. Quelle n'a pas été leur surprise en écoutant l'enregistrement de découvrir que l'assistante maternelle proférait des injures racistes à l'encontre de la fillette ! 

La méchante nounou ne sévira plus 

Conscients qu'il était impératif que leur nounou cesse d'exercer son activité de garde d'enfant, les parents ont aussitôt alerté la police et le conseil général qui lui a retiré son agrément. Jugée pour les faits, la nounou a été condamnée à six mois de prison avec sursis et à l'interdiction définitive d'exercer le métier d'assistante maternelle. Elle doit en outre verser 1.000 euros de dommages et intérêts aux parents et 1.000 euros pour l'enfant. 

Aujourd'hui, la fillette est en crèche et elle se porte bien. Les parents se réjouissent que d'autres enfants ne soient pas exposés à des risques similaires auprès de la nounou condamnée.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment