Il ressort de cette étude qu'un large pourcentage des Français (39%) se disent passionnés par le numérique et que la moitié d'entre nous ne pourrait plus se passer de toutes les innovations qui envahissent notre quotidien. Serions-nous tous des geeks en puissance ? Il semble que non (ouf !). L'addiction n'est pas encore généralisée et la possession de mobiles, tablettes et autres ordinateurs ne fait pas de nous des experts en clics, téléchargement, formatage et autres termes barbares.

Pire, nous sommes sceptiques et 61% des français expriment des appréhensions sur l'évolution du monde numérique. Faut-il y voir une opposition entre le cartésianisme français et l'univers du virtuel et de la technologie en général ? Peut-être. Ou plus simplement la manifestation des craintes ancestrales liées au changement, au progrès, une expression du bon vieux « c'était mieux avant... » .

Le numérique c'est bien, mais point trop n'en faut

Dans cette veine, 58% des personnes interrogées considèrent comme négatif l'apport des technologies pour l'homme et la société. Mais il faut certainement modérer cette appréciation selon qu'il est question de l'apport du numérique dans le diagnostic médical ou des bienfaits de l'utilisation des SMS dans la maîtrise de l'orthographe des jeunes... Enfin quand même, 58% ce n'est pas rien.

D'ailleurs, pour une grande majorité, l'utilisation des nouvelles technologies mériterait d'être quelque peu organisée. Ils sont 75% à souhaiter éducation et définition de règles en matière numérique. Un sentiment de jungle peut être et très certainement la peur des débordements qui peuvent tous nous affecter, car 92% des interrogés souhaitent protéger davantage la vie privée. Présence dans les réseaux sociaux certes, mais conjuguée à l'adage qui dit « pour vivre heureux, vivons cachés », du bon sens somme toute.

Six profils différents face au monde numérique, lequel êtes-vous ? 

Les grands explorateurs - 18% des Français
Urbains. Entre 25 et 34 ans et plutôt CSP+. A l'aise dans l'univers numérique, ils ne se séparent jamais de leur mobile et ordinateur.

Les baroudeurs pragmatiques - 16% des Français
Plutôt moins de 25 ans et CSP-. Bien que curieux et ouverts, ils n'ont pas encore complètement fait le pas.

Les apprentis voyageurs – 20% des Français
Plutôt 35 – 49 ans avec des enfants au foyer et CSP-. L'envie de se lancer les taraude, mais il leur manque l'agilité, les atouts et les compétences des grands explorateurs.

Les randonneurs vigilants – 16% des Français
Plutôt 35 – 49 ans avec des enfants au foyer et CSP +. Ils ont conscience de ce nouveau monde qui est le leur et de la nécessité de s'y adapter. Toutefois, ils sont inquiets pour les générations futures et souhaitent plus d'encadrement.

Les révoltés du numérique – 10% des Français 
65 ans et plus. Ils sont nostalgiques d'une autre époque qu'ils souhaiteraient voir revenir pour retrouver leurs repères. Désireux d'un monde meilleur et plus juste, ils sont au choix dépassés, indifférents ou inquiets par rapport aux nouvelles technologies.

Les bienheureux sédentaires – 16% des Français 
65 ans et plus et CSP-. Ils se disent eux-mêmes « hors-jeu » et ne considèrent pas le numérique comme indispensable.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment