Les 380.000 entreprises de la Capeb se sont engagées à accompagner le programme d'aide à la rénovation thermique des logements privés, "Habiter mieux", proposé par l'Anah.

Qu'est-ce que le programme " habiter mieux "?

Le programme Habiter mieux s'adresse aux propriétaires modestes occupant leur logement, pour lequel l'achat n'a pas donné lieu à d'autres financements de l'Etat, comme un prêt à taux zéro depuis 5 ans. Une aide financière nouvelle et un accompagnement personnalisé pour permettre aux particuliers de réaliser les travaux de rénovation thermique nécessaires pour diminuer la consommation d'énergie de 25%. Cette aide vient nécessairement en complément d'une subvention de l'Anah.

Pour avoir accès à ce programme, il faut :

  • être éligible aux aides de l'ANAH
  • qu'un contrat local d'engagement (CLE) soit signé entre l'Etat et le département.
  • le logement concerné doit nécessairement avoir plus de 15 ans.

Le niveau de revenus annuels du ménage ne doit pas dépasser les montants ci-dessous :

  • une personne seule : 11 358 € (16 403 € en Ile-de-France)
  • un couple : 16 611 € (24 077€ en Ile-de-France)

Le montant des ressources à prendre en considération est la somme des revenus fiscaux de référence de l'année n-2 de toutes les personnes qui occupent le logement.

Le partenariat entre l'Anah et la Capeb

Jeudi 23 juin 2011, la Capeb a rejoint l'Anah dans la poursuite du programme "Habiter mieux". Elle rejoint ainsi les différents partenaires tels que :

  • La Caisse nationale d'assurance vieillesse, pour :
    • le développement d'un "meilleur accompagnement des retraités dans leurs démarches d'amélioration de leur logement",
    • l'assurance d'une "plus grande solvabilisation pour la réalisation des travaux nécessaires",
    • l'harmonisation des "instruments et des conditions financières de mise en oeuvre" ;
  • Le réseau Procivis pour :
    • mobiliser les fonds pour atteindre en 7 ans un objectif global et collectif de financement pour un montant allant jusqu'à 200 millions d'euros,
    • des prêts Missions Sociales sans intérêts proposés aux propriétaires,
    • une caisse d'avance de subventions.
  • La MSA pour :
    • des prêts légaux ou des aides extra légales
    • un meilleur repérage des ménages en situation de précarité énergétique.

Les 380.000 entreprises de la Capeb se sont quant à elles engagées à :

  • organiser des actions de sensibilisation à la formation continue, via les formations Fee BAT
  • encourager 2.200 Eco-artisans® spécialistes de la rénovation énergétique à être signataires de la charte " Habiter mieux"
  • réduire leur délais de paiements.

La précarité énergétique touche à ce jour 3.4 millions de ménages en France, "soit 13% des ménages français", rappelle Sabine Basili, vice-présidente de la Capeb en charge des affaires économiques. "Les artisans, qui réalisent 81% du marché des particuliers et 68% du marché de l'entretien-amélioration sont en première ligne pour résoudre ce problème national", poursuit-elle.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment