Parce que nous ne disposons pas tous de compétences en matière de peinture, jardinage, menuiserie ou électricité, "les Troc'Heures" permettent d'aider et de se faire aider en retour tout en permettant de faire de nouvelles rencontres.

S'inscrire en 1 clic

Vous souhaitez poser du carrelage dans votre salle de bains mais ce n'est absolument pas dans vos cordes mais vous êtes un champion du montage de meubles ? N'attendez plus et foncer sur le site de Castorama où vous pourrez vous inscrire et ainsi trouver l'aide qu'il vous faut tout en échangeant votre savoir-faire. Le site des "Troc'heures" vous permettra de trouver près de chez vous quelqu'un prêt à vous aider et qui attendra votre aide en retour.

Il suffit de s'inscrire et de remplir quelques données :

  • Son identité ou profil (renseignements civils, adresse mail et numéro de téléphone)
  • Ses compétences (agencement cuisine, bricolage, pose de parquet, etc...)
  • Ses disponibilités.

Ainsi on peut géolocaliser les offres et les demandes et trouver à deux pas de chez soi un voisin dépanneur et échanger des heures de bricolage en tout genre.

Attention au travail non déclaré !

On peut tout-de-même se demander si cette judicieuse idée ne va pas inciter le travail non déclaré. En effet si la charte et les conditions générales stipulent bien l'interdiction formelle de payer un service, personne ne peut concrètement le vérifier.

Pour des travaux assez conséquents, il reste préférable de passer par un professionnel et le CESU qui permettra :

 

 

 

Commentaires

je voudrai faire repeindreles murs et plafond de ma chambre de bonne et poer qulques carreaux et changer le caisson en bois sous ma fenetre est possible car j ai pas assez dargent pour payer alors je me suis dit pourquoi pas le troc charlotte
-poser une salle de bain et faire les raccordements dans le vide sanitaire -Faire les enduits sur les placos des combles -Poser le plan de travail de la cuisine
Voici une récupération capitalisme du principe du troc et de l'échange de service qui existe depuis longtemps sous la forme associative. En proposant un site internet cela semble simplifier les échanges. Je trouve louche qu'une entreprise comme castorama, côté en bourse dont le seul but est de faire le maximum de bénéfices pour ses actionnaires quitte à ne pas respecter le droit du travail (il suffit d'aller faire un tour sur internet pour voir les condamnations de castorama) fasse ce genre de choses. Ce n'est jamais gratuit, il y a une récupération d'un principe existant. Je pense qu'il y aura un moment donné, une fois qu'ils auront suffisamment d'utilisateur, un paiement à faire (c'est ce qui s'est passé avec "covoiturage.fr"). Il suffit de voir les CGU pour s'en convaincre : "les utilisateurs reconnaissent que les fonctionnalités et/ou les conditions de la Plate-Forme sont susceptibles d'évoluer dans le temps, à la seule discrétion de Castorama" Mieux vaut donc se diriger vers des alternatives qui ne sont pas rattachés à des entreprises.
Sincerement je trouve que cette idée, deja detruit des emploies, alors qu'en France on a jamais eu autant de chomeur, et je rejoint l'idée que " L'oeil " a dite, quel serait leur interet dans l'affaire ? Aujourd'hui en france, j'ai l'impression que le moins chere est la 1er solution alors qu'un travail bien fais par un professionnel est toujours plus sécurité, mais sa c'est pas nouveau, la mentalité d'un pays en crise nous l'oblige.