Si l'on en croit une étude parue dans le Journal of Family Psychology, faire le ménage en rentrant du travail est une assez mauvaise idée ; en effet ce serait vecteur de stress aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

La faute au cortisol

Faire le ménage n'est pas franchement la tâche préférée de tout un chacun et moultes excuses sont bonnes à trouver afin d'échapper à la corvée. Une preuve implacable semble avoir été trouvée afin de s'en soustraire.

C'est le niveau de cortisol qui est en jeu. C'est une hormone stéroïde secrétée par la partie externe du cortex de la glande surrénale. En temps que régulateur métabolique, le cortisol stimule l'augmentation du glucose sanguin et permet donc de libérer de l'énergie à partir des réserves de l'organisme. Le cortisol intervient notamment en réponse à un stress et aide le corps à se préparer à relever des défis.

Mais cette hormone n'est pas bonne pour la santé lorsqu'elle est produite en trop grande quantité et pourrait même engendrer une mort prématurée. Normalement, le taux de cortisol diminue en fin de journée, mais cette diminution est fortement retardée par l'accomplissement de tâches ménagères.

Hommes et femmes : tous égaux !

Les chercheurs californien en charge de l'enquête ont étudié 30 couples de Los Angeles. Les deux membres du couple travaillent et ont tous au moins un enfant entre huit et dix ans. Les résultats ont montré quelques différences entre les femmes et les hommes mais un schéma similaire se dessine cependant entre les deux membres du couple.

Chez les femmes

Le taux de cortisol chute chez une femme si et seulement si son compagnon commence à faire le ménage avec ou sans elle. Elle est alors rassurée d'être aidée et son stress va alors s'atténuer.

Chez les hommes

Fait étonnant, chez un homme son taux de cortisol ne va chuter que s'il est assuré que sa compagne effectue le ménage mais absolument sans lui. Les hommes, eux, sont donc rassurés de voir qu'ils ne devront pas faire le ménage et leur stress va alors pouvoir diminuer.

Cette étude prouvent donc que les femmes sont encore trop largement "prioritaires" pour les tâches ménagères et se trouvent déjà fortement rassurées lorsqu'on leur prête main forte.....D'ailleurs, toujours selon l'enquête, 30% des femmes passent leur temps à faire le ménage après le travail, contre 20% des hommes, et 11% des femmes font une activité qui les détend en rentrant du travail contre 19% des hommes.

Les chercheurs de l'étude préconisent donc d'effectuer le ménage le week-end afin de ne pas ajouter de stress pendant la semaine et les journées de travail. Ajoutons qu'il semble nécessaire (voire vitale !) de faire le ménage à deux !

 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment