Depuis quelques temps il n'est pas rare de recevoir sur sa boite e-mail un message de détresse envoyé par un membre de sa messagerie. Ce message propose d'aider la personne financièrement afin de rentrer en France. Une façon pour les pirates du net de récolter de l'argent aisément.

De faux appels de détresse

Voila le type de message qu'ont pu recevoir plusieurs personnes sur leur boites e-mail: "J'ai du me rendre de toute urgence au Mali et me suis fait voler ma carte bleue et mes papiers ainsi que mon argent liquide. Pour m'aider à rentrer en France j'en appelle à votre aide ; vous pouvez effectuer un mandat vers le bureau de poste de Bamako."

Fort heureusement la plupart des personnes recevant ces messages prennent contact avec la victime avant de verser une somme d'argent ce qui permet d'éviter de tomber dans la supercherie.

Lorsque la personne souhaite se connecter sur sa messagerie informatique soit le mot de passe a été changé soit le compte désactivé par les pirates. Le particulier perd ainsi la totalité de ses contacts, perte qui peut être préjudiciable selon l'activité exercée.

Le piratage est monnaie courante

Il est inutile d'alarmer les gendarmes pour ce genre d'escroquerie car ils ne peuvent pas traiter d'une infraction commise dans un pays étranger. Il semble que ce soit à un service spécialisé du ministère de l'Intérieur de s'en occuper.

Il semblerait que ce genre d'arnaque soit très fréquent et que  les victimes soient le plus souvent des abonnés de la messagerie Gmail.

Il faut savoir que l'intrusion dans la boite mail d'un tiers sans son contentement tombe sous le coup de la loi : la violation du secret de correspondance est passible d'une amende de 45 000 euros d'amende et d'1 an d'emprisonnement.

Comment protéger l'accès à sa messagerie ?

Il est très simple d'accéder à la boite e-mail d'un tiers et nul besoin de posséder de connaissances particulières pour y arriver. Il suffit d'opter pour "mot de passe oublié" et de répondre à la question de sécurité posée. Ces questions sont très peu sécurisées et il suffit de quelques recherches pour trouver la réponse. Cette technique vaut pour le piratage de personnes à notoriété publique.

Les personnes qui proposent des formations informatiques pour les particuliers pourront mettre l'accent sur les règles de vigilance à respecter pour éviter d'être victime de piratage.

Pour les particuliers les techniques de piratage ne manquent pas mais on peut les déceler grâce à quelques observations :

  • Le français utilisé pour la rédaction de l'article reste très approximatif car c'est souvent la traduction faite par un logiciel.
  • L'adresse du compte d'où provient le message est légèrement modifiée ; on lui a ajouté un chiffre avant l'arobase.

Pour sécuriser sa boite, mieux vaut utiliser un code personnel créé à l'aide de chiffres et de lettres et ne répondant pas à une question usuelle mais à une question personnelle dont la réponse ne peut être que réellement secrète.

Pour les messagerie en ligne  des réseaux sociaux tel que Facebook on peut paramétrer son compte en passant par le menu "paramètre du compte" et verrouiller au maximum ses informations personnelles.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment