Jusqu'en 2008, 9 biberons sur 10 étaient encore fabriqués avec du Bisphénol A et une étude a démontré que 95% des échantillons d'urine collectés auprès d'adultes américains contenaient des niveaux quantifiables du composant.

"Une bonne nouvelle pour les consommateurs"

Les pays de l'Union Européenne ont décidé de suspendre la production et la commercialisation des biberons contenant du Bisphénol A à partir du 1er mars 2011. Le Bisphénol A (BPA) est un composant chimique extrêmement controversé puisqu'on le soupçonne de perturber fortement le système endocrinien et d'augmenter les risques de cancer chez l'homme.

John Dalli, commissaire européen chargé de la santé et de la consommation s'est félicité de cette nouvelle : "c'est une bonne nouvelle pour les consommateurs [et] pour les parents européens qui peuvent être sûrs qu'à partir de mi-2011, les biberons en plastiques ne contiendront pas de bisphénol A". La mesure d'interdiction, qui fut très longue à se mettre en place, s'est basée sur un avis daté du 23 septembre 2010 de l'Agence Européenne pour la sécurité des aliments (AESA) qui a émis des réserves sur la substance.

Certaines marques de biberons comme "Dodie" ou encore "Aven" ont depuis 2009 anticipé l'alerte et mis sur le marché des produits sans bisphénol A .

En France le BPA est interdit à la vente depuis juin 2010, le Parlement français ayant voté l'interdiction de commercialisation du bisphénol A.

Encore du travail à faire...

Malgré la loi d'interdiction de BPA dans les biberons, il reste encore du chemin à parcourir. En effet, plusieurs amendements ont été rejetés comme celui qui proposait l'interdiction de l'ensemble des plastiques alimentaires contenant du Bisphénol A. Au canada, le BPA est classé depuis octobre 2011 parmi les produits toxiques, malgré l'opposition de l'industrie chimique. En France, Valérie Létard, secrétaire d'Etat, s'est engagée à "faire le point" début 2011.

Il faut savoir qu'on trouve du BPA tout autour de nous, dans des éléments que nous côtoyons au quotidien :

  • Bouteilles et bonbonnes d'eau
  • Boîtes de conserves
  • Tickets de caisses et billets de banques
  • Les CD

On ne cesse de découvrir et de démontrer la toxicité du Bisphénol; selon une étude de l'INRA de Toulouse, le BPA peut pénétrer l'organisme humain par la peau.

L'industrie devrait anticiper et proposer très vite des alternatives pour fabriquer ces plastiques alimentaires.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment