Depuis la mi-janvier la France est touchée par la gale, une maladie extrêmement contagieuse qui entraîne de très fortes démangeaisons. Contagieuse mais pas sévère c'est une maladie qui se transmet par contact prolongé et qui se développe donc à vitesse grand V en collectivité.

Une affection très fréquente

La gale est une infection due à un parasite appelé sarcopte de la famille des acariens. La transmission est exclusivement inter humaine et demande une isolation du sujet contagieux de 48h.

Plusieurs établissements scolaires ont dû fermer leurs portes en ce début d'année pour cause d'épidémie. C'est le cas du lycée agricole de Saint-Pée-sur-Nivelle (Pays basque)  qui a vu 11 de ses élèves contracter la maladie de la gale. A Saint-Hippolyte-du-Fort (Languedoc-Roussillon), 4 cas ont été recensés contre 2 à Vauban (Nord). Au compteur il faut également ajouter les 4 cas de Carcassonne (Languedoc-Roussillon) et les 2 de Lucé (Eure-et-Loire) . C'est donc toute la France qui est touchée par cette pandémie heureusement sans danger pour la santé. La Belgique, pays limitrophe, compte 7 cas de gale dans un internat à Couvin.

Les scientifiques estiment que 300 millions de personnes sont touchées par la gale chaque année sur l'ensemble de la planète. Ce chiffre s'explique par la grande contagiosité du parasite qui a tendance à s'intensifier dans les milieux collectifs. Ainsi les écoles et les crèches sont les endroits les plus fragilisés et à plus grand risque.

L'ensemble de ses établissements ont été fermés le temps de traiter et de désinfecter l'ensemble des bâtiments. Les élèves non contaminés doivent suivre un traitement de prévention.

Une maladie jugée honteuse

Nous avons tous déjà entendu cette phrase dans les cours de récréation et même chez les plus grands: "Oh ça va, j'ai pas la gale hein !". La maladie de la gale a la vie dure et véhicule une sacrée mauvaise réputation ! Elle fait partie des maladies dont on a peur car elle est est très contagieuse et provoque des démangeaisons entraînant des plaques disgracieuses sur le corps.

Si elle a si mauvaise réputation c'est qu'elle est souvent associée à tord à un manque d'hygiène corporelle, ce qui est faux de l'avis des médecins. Il faut savoir que la gale résiste parfaitement aux savons et aux bains ! Cependant la gale a tendance à se développer dans des habitats précaires ou vétustes. La gale peux donc tout à fait se propager sur une peau propre et s'attaque à tous les milieux sociaux sans distinction !

La maladie de la gale ne doit pas susciter de honte même si le bon sen" populaire nous pousse encore trop souvent à écarter les personnes contaminées en les traitant comme des pestiférés. C'est une infection bénigne qui se traite de façon très simple à l'aide de spray de solution antiséptique et d'un produit antiparasitaire

 

 

 

Commentaires

mon neveu a contacté 3 fois cette année la gale, transmise par sa fille via l'école à Coutances. Il travaille dans la manipulation de viande et n'a pas bénéficié d'arrêt-maladie. Son état a entraîné un total repli social (copains, famille qui l'évitent), et il est aujourd'hui en dépression. Pourquoi cette maladie certes "bénigne" n'est-elle pas traitée plus sérieusement (je croyais personnellement qu'elle avait complètement disparu de France, pour dire l'état de l'information à ce sujet)
Bonjour à tous, Je suis moi même "galeux" et ce depuis quelques mois, au début, j avais des démangeaisons, je pensais que ça allait passer avec le temps en croyant qu il ne s agissait que d une simple allergie comme j en ai fait tant! Mais voilà, la semaine dernière j ai estimé que cela faisait trop longtemps et j ai consulté mon généraliste! Verdict: La gale!!! C est la première fois que ça m arrive, quand j ai appris ça, sur le coup je n ai pas laisser paraitre mes sentiments à mon médecin, mais j avoue que j ai eu peur! Je me demandais comment ça allait se passer au boulot, surtout que je n étais pas sous certificat! Je me suis arrangé avec mon responsable pour qu il ne me fasse pas travailler! Mais il a fallut que je lui dise pourquoi! cela fait moins de deux semaines que je sais être infecté (en ayant suivit et appliqué tous les conseils promulgués par l ordre des medecins concernants la chose), j ai joué la carte de l honneteté, et dès mes premières reprises, j ai de suite constaté un changement de mon entourage professionnel à mon éguard, je me sens tel un pestiféré!!! Alors c est bien de dire que cette "maladie" est begnine, mais de là à en convaincre l opinion publique, on en est loin!!!