Facebook, Twitter, Skyrock, autant de réseaux sociaux qui affichent une nette progression de leur fréquentation sur l'ensemble de l'année 2010. Les français passent en moyenne 4h par mois sur les réseaux sociaux et l'on remarque que cela concerne l'ensemble des classes d'âge, des plus jeunes aux personnes âgées.

Facebook plébiscité par les seniors  

Depuis deux ans on observe une nette tendance des internautes à augmenter leur temps de connection sur les réseaux sociaux. Facebook se taille la part du lion en affichant 32,8 millions de visiteurs en décembre 2010  loin devant Skyrock (11 millions) et Twitter ( 2 millions de visiteurs). Le réseau du devenu célèbre Mark Zukerberg est également celui sur lequel les surfeurs restent le plus longtemps (4H15 en décembre dernier).

L'utilisation des réseaux sociaux se généralise à travers toutes les tranches d'âge et notamment chez les seniors. Selon IFOP (observatoire des réseaux sociaux), 52% des seniors utiliseraient le net pour se rendre sur un réseau comme Facebook. Lorsqu'on les interroge, les "papy-boomers" disent s'en servir pour rester en contact avec leur famille et les petits enfants. Il est vrai que le partage de photos, de vidéos et le t'chat permettent de garder un lien proche et récurrent de part la simplicité et la rapidité de leurs utilisations.

Les 18-24 ans représentent quant à eux la grosse part du marché puisqu'ils sont 96% à se connecter sur un réseau communautaire. C'est aussi pour eux une façon de se retrouver et d'échanger. Les trentenaires sont tout aussi friands, notamment sur des sites comme celui de "Mes copains d'avant" qui permet de retrouver les élèves de sa promotion d'école. L'occasion de se retrouver et de convoquer le passé !

Une activité vite chronophage

Selon Médiamétrie (mesure d'audience des médias), prés de 80% des internautes (ayant répondu à un sondage) affirme fréquenter un réseau social pour "rester en contact avec des amis" et 76% pour "reprendre contact avec d'anciennes connaissances".

Il est assez fréquent d'entendre certains internautes et notamment chez les 18-24 ans avoir "peur de rater quelque chose" s'ils ne sont pas connectés sur Twitter ou Facebook. Cela démontre tout de même une certaine dépendance au système qui doit mettre en alerte devant une consommation devenant surement et rapidement chronophage.

Aux US, près de 23% du temps passé sur internet est réservé aux réseaux sociaux et dépasse les jeux en ligne et le courrier électronique. Plus d'un tiers du temps est donc consacré à communiquer virtuellement avec les autres.

Il n'est pas rare de se prendre à vouloir se déconnecter et quitter le monde virtuel mais on constate que très vite, la moindre petite occasion (un anniversaire à souhaiter, une photo à partager, etc...) est bonne pour y retourner ! Une réelle dépendance s'installe car se couper du monde fait peur ! Peut-être serait-il bon de se dire que le monde ne tourne pas autour de Facebook, Skyrock et autre Twitter mais bel et bien tout à côté de nous.

Une utilisation réfléchie et un contrôle de notre propre identité est nécessaire (mais c'est un autre sujet !) afin de gérer au mieux l'utilisation des réseaux sociaux sans avoir à se sevrer définitivement car la curiosité si elle peut être un vilain défaut reste néanmoins un éveil fabuleux.

 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment