Besoin de soleil, avantages fiscaux, meilleur train de vie ? Plusieurs facteurs expliquent le départ des seniors vers des contrées lointaines. Le nombre de Français s'installant dans un autre pays a augmenté de 13% sur les 5 dernières années. De façon temporaire ou définitive, l'étranger tente de plus en plus de monde.

Une retraite au soleil

Avant tout partir à l'étranger pour la retraite est synonyme d'évasion et d'exotisme. L'héliotropisme reste la première raison d'un départ à l'étranger pour des destinations telles que le Maroc, les DOM TOM, la Tunisie ou encore la Thaïlande.

La recherche d'une qualité de vie meilleure arrive ensuite et est surement liée à celle d'un pays au capital soleil généreux. Le farniente est sans aucun doute plus agréable à l'ombre d'un cocotier !

Pour certains retraités partir à l'étranger est une bonne façon pour recommencer sa vie, faire de nouvelles rencontres, repartir à zéro.

Plus actuel, quitter la France pour l'étranger est aussi une façon de faire face à la baisse du pouvoir d'achat. Par crainte et devant l'incertitude de la pérennité du système de retraite actuel de la France mais aussi face aux impacts de la crise, les seniors n'hésitent pas à s'installer définitivement au soleil.

Un niveau de vie meilleur

Le Maroc, les DOM TOM, la Thaïlande sont des pays où le niveau de vie est bien plus bas qu'en France, ce qui permet à un couple avec une retraite modeste en France de s'y installer et d'y vivre convenablement.

Les DOM TOM restent un endroit privilégié puisqu'on y parle français et que le niveau de vie y est meilleur ; de plus cela évite certaines tracasseries administratives inhérentes à un déménagement et une vie hors frontières.

Le Maroc, du fait de sa proximité avec la France, offre lui aussi des avantages depuis le boom des achats immobiliers à restaurer.

Enfin les expatriés bénéficient d'une fiscalité douce. Par exemple au Maroc, s'ils font verser une partie de leur retraite sur un compte, ils peuvent être exonérés d'impôt sur le revenu à hauteur de 80%. Même son de cloche pour l'île Maurice qui convoite par ses avantages fiscaux : s'ils passent au moins 183 jours sur l'île, les retraités bénéficient d'un taux d'imposition de 15%.

Partir à l'étranger à l'heure de la retraite promet bien des avantages, encore faut-il être prêt à laisser derrière soi sa famille et ses amis. La peur de la solitude et de l'isolement peuvent faire ramener plus vite que prévu au pays !

 

Commentaires

Je vis en guadeloupe depuis 26 ans - et je peux vous certifier que le niveau de vie est à l'identique de la France - le cout de la vie est même plus cher ! - d'ailleurs les fonctionnaires ont une prime à la vie chere (cela s'appelle comme ça) de 40% de leur salaire ! c'est significatif !