On relie souvent l'obésité aux mauvaises habitudes alimentaires et à l'absence d'activité physique. Cependant plusieurs enquêtes sur les comportements alimentaires réalisées en France par le CRÉDOC (centre de recherches pour l'étude et l'observation des conditions de vie) montrent que notre relation à l'alimentation évolue très lentement. 

En France, on reste calé sur des repas structurés pris à des heures régulières et comportant plusieurs plats. Ce modèle alimentaire français varie peu malgré les contraintes professionnelles, les changements du modèle familial et les repas simplifiés. Ce modèle est différents des pratiques des États- Unis, où le grignotage en dehors des repas est important et où le nombre de personnes obèses est supérieur (26,9 % des adultes contre 14,5 % en France).

Le modèle alimentaire et la tradition culinaire française semblent donc être de bons moyens de limiter ls risques d'obésité. Mais la pratique d'une activité sportive, en plus de repas équilibrés pris à heure fixe réduit encore plus les risques d'obésité.

 

Retrouvez les résultats de ce dossier sur le site du CRÉDOC

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment