Petit rappel des faits : au sortir d'un divorce difficile, un jardinier de 54 ans décide le 31 mars dernier d'en finir avec l'existence. Il est neuf heures du matin quand le suicidaire immobilise son véhicule à un passage à niveau, situé au sud de Rennes (35).

Grands effets...

C'est en voyant le TGV foncer droit devant lui que le quinquagénaire se rétracte et redémarre sa voiture. Pas assez rapidement néanmoins pour éviter la collision, pulvérisant ainsi l'avant de l'automobile. Par miracle, le conducteur désespéré s'en était alors sorti indemne.

L'incident ayant logiquement retardé le trafic ferroviaire de la SNCF, la compagnie avait ensuite porté plainte contre l'individu. Il y a dix jours, le tribunal correctionnel rendait son verdict, condamnant le malheureux à un an de prison avec sursis pour mise en danger de la vie d'autrui.

...grandes conséquences

Mais la sanction ne s'arrête pas là pour le jardinier, puisque pour avoir raté sa tentative de suicide, il se voit contraint de rembourser la SNCF pour les dommages causés. Si le montant exact de l'amende ne sera connu qu'au début de l'année prochaine, celle-ci pourrait atteindre... les 500 000 euros.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment