83 collèges et 41 lycées sont concernés par cette mesure, même s'il est acquis que celle-ci ne sera pas applicable à toutes les classes. Comme il avait annoncé au mois de mai dernier, Luc Chatel entend ainsi transformer le planning des élèves en leur proposant des activités sportives (voire culturelles).

Encourager la pratique du sport

En s'inspirant du modèle allemand, le ministre désire multiplier par deux le nombre d'inscriptions à l'UNSS (Union nationale du sport scolaire). Un adolescent sur quatre y est aujourd'hui affilié. De même, l'homme politique souhaite une implication plus poussée des parents d'élèves dans ce type d'association.

Pour rappel, la journée-type se déroulera désormais de la manière suivante :

  • 8 h 30 - 13 h : cours classiques, avec pause déjeuner à 11 h ;
  • 14 h - 16 h 30 : activités sportives, entrecoupées d'un petit goûter ;
  • fin de journée à 18 h 30 en mode soutien scolaire.

Stop ou encore à la rentrée 2013 ?

Plus de 7 000 élèves, issus des académies de France métropolitaine et des départements d'outre-mer, vont donc bénéficier d'un nouvel emploi du temps dans les jours à venir.

Le ministère de l'Éducation nationale précise enfin que l'expérimentation est "lancée pour une durée de trois ans et fera l'objet d'une évaluation".

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment