Réalisée auprès de 7 500 travailleurs issus de la plupart des grandes puissances européennes (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Irlande, Norvège, Pays-Bas et Royaume-Uni), l'étude portait sur les thèmes suivants : retraite, avantages sociaux et pensions.

Le soleil, un argument de poids

Sur le toit du monde le mois dernier avec ses footballeurs, l'Espagne se retrouve une fois de plus en haut de l'affiche. En l'occurrence, celui du classement des endroits ciblés par les personnes désireuses de vivre leur retraite à l'étranger.

De manière globale, les salariés interrogés ont mis en avant des endroits réputés pour leur bon climat, comme le prouve le top 10 :

1 - Espagne
2 - France
3 - États-Unis
4 - Italie
5 - Australasie (Australie + Nouvelle-Zélande, voire Nouvelle-Guinée)
6 - Afrique
7 - Suisse
8 - Amérique latine
9 - Royaume-Uni
10 - Pays-Bas

Pour ce qui est des travailleurs souhaitant rester dans leur pays d'origine après leur carrière professionnelle, c'est encore l'Espagne (86,8 %) qui arrive en tête, toujours devant la France (81,1 %). Le Danemark (73,6 %) se classe troisième, tandis que l'Irlande (49 %), l'Allemagne (45,9%) et le Royaume-Uni (42,7 %) ferment la marche.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment