Les recherches effectuées par plusieurs gendarmeries des Alpes-Maritimes, n'avaient rien donné. Disparue depuis le vendredi 6 août, Suzanne Leglise (cela ne s'invente pas) restait introuvable tout au long du week-end. Ce n'est que lundi dernier, en fin d'après-midi, que la vénérable femme de 86 ans a pu être localisée.

Un flair salvateur

Elle doit en ce sens une fière chandelle à Rita, la chienne de sa voisine partie à sa recherche. Sentant la présence de l'âme en détresse, dans un ravin situé à 60 mètres en contrebas de la route, le labrador s'était d'un seul coup arrêté.

Une (très) bonne intuition puisque quelques instants plus tard, sa maîtresse reconnut la voix de la personne âgée. Cette dernière s'en sortait miraculeusement indemne, malgré la durée de son "absence". Un état de santé irréprochable qui ne surprit néanmoins ses proches.

Une doyenne habituée aux dures épreuves

Sa belle-fille témoignait ainsi : "C'est une dame de fer. Elle a survécu aux camps de concentration, elle a été résistante, elle a une force de vie exceptionnelle." La voisine elle-même, se voulait sereine : "Je savais qu'elle était forte, je savais qu'elle pouvait tenir, survivre malgré les nuits froides, malgré la faim."

Avant de tirer un dernier coup de chapeau à sa chienne Rita, sans qui l'adage "Tout est bien qui finit bien" n'aurait pu être employé : "Tout ça, c'est grâce à elle."

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment