La marque à la pomme se serait bien passé de cette (mauvaise) publicité. En mettant à jour une faille qui pourrait permettre de "prendre le contrôle complet d'un appareil vulnérable", Vupen fait en revanche le bonheur de millions de pirates informatiques.

Apple réfléchit au problème

Lesquels pourraient ainsi inciter tel ou tel utilisateur à visiter un site comportant un fichier PDF corrompu, infectant ainsi l'iPhone ou l'iPad en question.

En réponse à cette information, une porte-parole de la multinationale américaine, basée à Cupertino (Californie), a simplement déclaré qu'une "enquête (était) en cours", prouvant ainsi que le groupe avait eu vent de la mise en garde.

Pas les seuls appareils infectés

Les appareils mobiles n'ont décidément pas la pêche en ce moment, puisque la brèche liée au logiciel iOS (qui équipe également l'iPod Touch) est loin de constituer une première.

À la fin du mois dernier, des experts avaient en effet pointé les faiblesses du système d'exploitation Android (produit Google), conçu pour les combinés multimedia et les tablettes PC.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment