Alors qu'elle se promenait tranquillement avec l'enfant de neuf mois dont elle a la garde, Rose a d'abord "senti quelque chose dans les cheveux". Ce quelque chose en question, ce fut un véritable "nuage d'abeilles", comme lui souffla sa collègue qui l'accompagnait, elle-même flanquée de trois bambins.

Un nombre impressionnant de stigmates

Si cette dernière s'en tira avec "seulement" quinze piqûres (sa fille, touchée quatre ou cinq fois, étant tout de même atteinte à la lèvre), le bilan s'avère beaucoup plus lourd pour Rose.

Durant son calvaire, qui a duré "20 à 30 minutes" selon elle, les insectes ont fait mouche à 90 reprises, dont une trentaine sur le cuir chevelu !

"C'était horrible, ça faisait mal", rapporte l'intéressée. On la comprend aisément... Après avoir appelé à l'aide, en vain, la malheureuse assistante maternelle fut finalement recueillie par un habitant se chargeant d'éliminer les abeilles. À l'arrivée des pompiers, le malaise était inévitable.

Un grand soulagement pour les enfants

"Ils m'ont dit qu'il fallait m'hospitaliser [...] Une infirmière a sorti les dards un par un avec une petite pince." Après une nuit en observation, Rose en était alors quitte pour une grosse frayeur, rassurée qui plus est par le résultat de la prise de sang effectuée par le centre antipoison.

Mais la nounou se disait surtout soulagée pour les petits l'entourant à ce moment-là. "Il vaut mieux que ce soit moi qu'eux. J'avais peur que ce soit des guêpes pour eux." Le premier réflexe de Rose fut d'ailleurs de protéger celui dont elle est responsable, en l'enveloppant dans un drap, puis en stoppant une voiture pour le mettre en sécurité.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment