L'objectif de Julien Viaud et Antoine Gentil est le suivant : faire apprendre aux bambins, de leur propre domicile, une langue étrangère comme s'ils l'avaient apprise en voyageant. Baby-speaking offre aujourd'hui ses services à plus de 70 familles sur Paris et sa région.

De véritables experts à l'origine du projet

Baby-speaking propose donc de se plonger dans un environnement de langue étrangère, et d'oser utiliser ladite langue pour communiquer dès la sortie d'école ou le mercredi : raconter sa journée, goûter, jouer à « Jacques a dit », chanter des comptines... dans la langue choisie !

Cette méthode d'apprentissage unique a été mise en place par des experts en acquisition du langage, à savoir Maria Kihlstedt (maître de conférences en psycholinguistique à Paris X) et John Herbstritt (spécialiste en rhétorique du langage à l'Université de Californie). Elle met à disposition de ses intervenants une mallette composée de livres, jeux et chansons adaptés.

Une sélection drastique

La société Baby-speaking a remporté le Concours européen de l'entreprise innovante 2009 (C2EI) et a récemment reçu l'agrément "qualité" lui permettant de prendre en charge les enfants de moins de trois ans.

Ses tarifs ? À partir de 12 euros l'heure, après déduction fiscale de 50 % des impôts, cumulable avec les aides de la CAF (Caisse d'Allocation Familiale). Il est possible de régler en CESU (chèque emploi service universel). Quant aux baby-sitters, difficile de se faire une place au soleil : sur 1 500 candidates, seule une quinzaine exerce pour le moment...

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment