Brésil ou Espagne. À en croire les savants calculs du mathématicien suisse Roger Kaufmann, l'une de ces deux nations sera sacrée championne du monde de foot, le 11 juillet prochain en Afrique du Sud. Avec 15,4 % de chances de soulever une nouvelle fois le trophée, les Auriverde devancent d'un chouia les Ibériques, crédités de 15,2 %.

Mais à y voir de plus près, on peut affirmer que Mister Kaufmann ne se foule pas trop. Le Brésil et l'Espagne se situent en effet aux deux premières places du dernier classement des équipes nationales, publié le 26 mai par la Fédération internationale de football. Le mathématicien a toutefois cru bon de préciser que ses "statistiques évoluent avec chaque match joué" (!). Il ne croit pas si bien dire : un fâcheux concours de circonstances pourrait amener Brésiliens et Espagnols à se recontrer dès les huitièmes de finales, compromettant ainsi grandement ses pronostics initiaux...

Un peu plus haut sur la carte, en Allemagne, on y trouve les meilleurs professeurs de maths au monde... en ce qui concerne les lycées. C'est une étude internationale qui le dit, et selon cette même étude, cela se gâte en revanche dès lors qu'on évoque les collèges et universités. Certains enseignants n'arriveraient même pas à résoudre les problématiques adressées à leurs élèves.

Pourquoi une telle différence de niveau ? La réponse se situerait dans le salaire des professeurs de lycée, plus important que celui de leurs congénères. Ce qui conditionne forcément les meilleurs étudiants en mathématiques, au moment de choisir leur voie professionnelle...

"Le sport est aussi un moyen d'accomplissement différent pour tous, notamment pour certains élèves qui ne sont pas forcément têtes de classe en maths." En prononçant cette phrase dans les colonnes du Parisien, le ministre français de l'Education nationale Luc Chatel s'est sans doute mis à dos bon nombre de professeurs de mathématiques.

Lesquels craignent sûrement de voir leur discipline reléguée au deuxième plan (si ce n'est plus) d'ici la rentrée prochaine, dans le cas où la refonte du rythme scolaire venait à être entérinée. Resterait alors la solution du soutien scolaire pour des parents eux aussi inquiets de la tournure des événements. Mais là encore, l'actualité ne fait rien pour arranger l'image des professeurs de mathématiques, comme en témoigne la sordide affaire de pédophilie s'étant déroulée près de Toulouse, le mois dernier...

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment