Les statistiques parlent d'elles-mêmes. En comparant sa situation par rapport aux autres membres de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), la France s'avère être le pays ayant le plus régressé au niveau des performances mathématiques de ses élèves âgés de 15 ans, entre 2003 et 2006.

Une autre étude, menée par la Direction de l'évaluation et de la prospective du ministère de l'Éducation nationale, est encore plus accablante. À vingt ans d'intervalle, on a ainsi constaté des baisses incroyables concernant les élèves de CM2 : 80% des élèves de 2007 ont des notes inférieures à celles de l'élève moyen de 1987 ; sur la même période, 32% se situent au niveau des 10% les plus mauvais et seulement 4% atteignent le niveau des 10% les plus doués.

Des programmes et des méthodes pointés du doigt

Moins de démonstrations, apprentissage différé des quatre opérations fondamentales (addition, soustraction, multiplication et division), diminution du calcul mental, le tout au profit de la calculatrice et l'outil informatique : telles seraient les causes d'un mal bien profond. Les réformes récentes lancées sur le contenu des programmes scolaires sauront-elles relancer la machine ? Rien n'est moins sûr...

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment