C'est bien connu : la musique adoucit les moeurs. Le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) vient d'en apporter une nouvelle preuve en divulgant cette information à l'Agence russe d'information internationale RIA Novosti. Reste à savoir si Mikhaïl Kalachnikov saura apprécier ou non ce cadeau pour le moins original.

La Colombie, pays inventeur de la guitare-kalachnikov

C'est de l'imagination débordante de César López qu'est née le concept de "l'escopeterra", néologisme espagnol pouvant se traduire par "fusil-guitare". Suite à un attentat perpétré par les tristement célèbres Farc (les rebelles colombiens), faisant 36 morts dans la capitale Bogota, le chanteur local avait eu l'idée de transformer les armes récupérées par l'armée en instruments de musique.

Restait alors à confectionner le fusil-mitrailleur façon guitare, et c'est le très renommé artisan luthier Luis Alberti Paredes qui s'en est chargé. Chaque mutation d'AK-47 lui demande un mois de travail, pour un coût de 1 700 euros l'unité. À l'heure actuelle, il n'existe que cinq exemplaires de cette arme-instrument, inspirée des soldats portant leur fusil comme une guitare.

Bientôt un lance-roquettes transformé en contrebasse ?

Outre les Nations Unies et le maire de Bogota, certaines personnalités du monde du spectacle se sont vues offrir une guitare-kalachnikov, à l'instar de cet autre chanteur colombien qu'est Juanes. D'autres ont aussi commandé leur exemplaire, et pas des moindres. Parmi elles, citons notamment Paul McCartney et Shakira.

En échange de ces "escopeterras", César López demande simplement que le futur propriétaire dénonce la violence que vivent la Colombie et le monde. Et d'imaginer de nouvelles oeuvres aussi fantaisistes que pacifiques : une mitrailleuse PKM39 transformée en violoncelle, ou encore un lance-roquettes RPG7 en une contrebasse...

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment