BAC. Si, pour certains, ce mot s'apparente aux fleurs, il sonne tout autre pour les jeunes de 17-18 ans qui, le 17 juin prochain, entameront une semaine d'épreuves, à commencer par la philosophie. S'ensuivront diverses matières, spécifiques à chaque filière. Parmi les plus redoutées, les mathématiques.

Les lycéens de zone C (Bordeaux, Paris) rencontrant des difficultés dans cette matière vont sans doute souhaiter s'améliorer un peu pendant les vacances de Pâques (17 avril-2 mai 2010) en faisant appel à un prof particulier. De nombreuses annonces fleurissent sur Aladom. Parmi elles, celle de Richard, 40 ans, qui enseigne les mathématiques à l'université et propose des cours de maths et de physique à Paris, de manière intensive : « Pendant les deux semaines de vacances d'avril, je conseille aux lycéens de prendre 1 h de cours par jour voire 2 h tous les deux jours car, en 1h, on n'a le temps de rien faire ».

Les défaitistes diront qu'il est trop tard pour s'améliorer à 2 mois du bac, le prof de 40 ans est plus optimiste : «Tout dépend le sérieux qu'on y met ! ». Ceux qui en ont les moyens financiers peuvent étendre les cours jusqu'au bac : « Les élèves ayant des difficultés en maths manquent de méthode. S'ils se disent qu'ils ont déjà bien révisé les maths pendant les vacances et qu'ils peuvent désormais se consacrer aux autres matières sans pratiquer les maths, ils perdront la méthode », précise Richard. L'idéal, selon lui, est de continuer avec une à deux séances de 2 h par semaine jusqu'au bac.

Le bachotage en groupe peut, contrairement à ce que pourraient penser certains parents, être un bon moteur.«Travailler en groupe de deux ou trois crée de l'auto motivation, de l'émulation. Si l'un des trois ne comprend pas, l'un de ses amis peut lui expliquer avec ses mots », détaille le prof. S'apercevoir qu'il n'est pas le seul à avoir des difficultés est aussi rassurant pour l'élève. Et les cours en groupe coûtent aussi moins cher, de quoi les faire durer jusqu'au bac !

Les 2 conseils de Richard pour le bac :
• Bac : la veille : « Se détendre, sortir pour se libérer l'esprit, aller au ciné... Arrêter les révisions 24 h avant l'épreuve car, contrairement à ce qui se dit, ce n'est pas ce que l'élève apprend la veille qui sera le mieux retenu. Arrivé détendu permet de retrouver ses capacités »
• Bac, le jour J : « Pour l'épreuve de maths, prendre 5 bonnes minutes pour lire ENTIÈREMENT l'énoncé, le lire deux fois. Cette règle est imparable car il y a souvent les réponses aux premières questions dans les dernières »

Retrouvez l'annonce de Richard, prof de maths et de physique.

Besoin de cours de :
Maths Histoire-géoSVT (Sciences de la vie et de la terre)SES (Sciences économiques et sociales)Philo / FrançaisAnglaisAllemandEspagnolPhysique

En 2009, le bac général a atteint son plus haut taux de réussite avec 88,8 %.
Ce fort taux de réussite révèle-t-il, selon vous, une meilleure préparation des élèves ou la clémence des corrections ?

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment