Illustration de l'article Comment vit-on dans un EHPA ?

Comment vit-on dans un EHPA ?

Publiée le 12 novembre 2013 11:02
Une étude publiée par la DRESS s'intéresse à la vie des aînés en établissement d'accueil. Le facteur de réussite pour le bien-vivre dans ces établissements tient pour beaucoup à la préparation en amont de l'entrée de la personne âgée.

L'état de santé, facteur déclenchant pour l'entrée en établissement 

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DRESS) vient de publier une étude intitulée « Vivre en établissement d'hébergement pour personnes âgée à la fin des années 2000. » On y apprend que l'entrée en EHPA intervient généralement le plus tard possible quand il n'y a plus d'autre alternative eu égard à l'état de santé de la personne concernée. 

En 2007, la population de résidents en Ehpa était estimée à 660 000 personnes pour 10 300 établissements. Pour 73% des résidents interrogés qui ont pu répondre à l'enquête, c'est leur état de santé qui a nécessité ce changement de vie, cette même raison est invoquée par 83% de leurs proches. Il est par ailleurs intéressant de noter que les réponses des résidents et celles de leurs proches sont parfois différentes. 

Situation géographique et réputation, deux critères de choix prédominants 

Parmi les motivations qui guident le choix d'un établissement d'accueil, la situation géographique et la réputation arrivent en tête. Ces deux critères sont prépondérants tant pour la famille que pour la personne âgée elle-même. L'adaptation de l'établissement à l'état de santé du résident n'est citée que par 8% des personnes interrogées et par 12% de leurs proches. Si 13% des proches avancent le coût comme critère de choix, seulement 3% des résidents en font mention. 

L'entrée en établissement serait plutôt un choix « relativement contraint », qui se fait souvent dans la précipitation ce qui a pour corollaire une absence de préparation à ce bouleversement, un manque exprimé par 58% des résidents et 80% de ceux qui sont entrés dans la précipitation. A contrario, les résidents qui ont été préparés à cette entré en établissement ont 1,8 fois plus de chances d'avoir bien vécu leur entrée que les autres. 

Bien vivre son entrée en établissement pour bien y vivre ensuite

Selon l'étude de la Dress, « la qualité ressentie des prestations et le sentiment de s'être senti rapidement entouré ont une influence positive forte sur le fait d'avoir bien vécu son entrée » dans l'établissement. Ils ne sont « que » 13% à n'avoir pu citer aucun aspect positif concernant leur entrée en établissement. Encore une fois, le ressenti à l'entrée est fortement influencé par la préparation en amont et avoir bien vécu cette entrée est un facteur essentiel du bien-être au quotidien : ceux qui l'ont bien vécue ont 5,8 fois plus de chances de se sentir bien en établissement par la suite. 

La vie de tous les jours satisfait une très large majorité des résidents en maisons de retraite ou Ehpad puisque 86% d'entre eux déclarent vivre très bien ou plutôt bien. Au tableau des récriminations, quand ils en ont, sortir ou sortir plus de l'établissement arrive en tête avec 38% des réponses. Ils sont 22% à trouver que le personnel ne se déplace pas assez rapidement quand on l'appelle et 20% à trouver qu'il ne fait pas attention à leur douleur quand ils ont mal. 

Au nombre des facteurs qui influencent de manière significative le sentiment de bien vivre en établissement, la qualité des repas est primordiale, ainsi que les liens sociaux que les résidents nouent dans l'établissement et la sollicitude du personnel.

Plus de 100.000 annonces disponibles

Aladom.fr propose des actualités, un forum, un annuaire où vous trouverez de nombreuses formations, sites web ou adresses d'organismes essentiels tels que la CPAM, le Pôle Emploi, la CAF, l'AFPA etc...