Illustration de l'article Les cours d'anglais de Napoléon en vente

Les cours d'anglais de Napoléon en vente

Publiée le 1 août 2011 10:08
Des documents exceptionnels de la main de Napoléon 1er ont été mis en vente le 5 juin à Fontainebleau par la maison de vente Osenat. Ce sont les premières leçons d'anglais de l'empereur qui se sont envolées pour la modique somme de 93.125 euros. L'acquéreur des trois feuillets est le musée des Lettres et des Manuscrits.

 C'est lorsque Napoléon Bonaparte était retenu prisonnier par les Britanniques sur l'île de St Hélène qu'il a commencé à apprendre l'anglais.

La défaite de Waterloo et l'emprisonnement à St Hélène

Suite à sa défaite à Waterloo le 18 juin 1815, c'est sur le vaisseau anglais qui l'emmenait en exil à Sainte-Hélène où il sera retenu prisonnier jusqu'à sa mort que Napoléon a commencé à recevoir des cours d'anglais d'un de ses proches, le comte de Las Caze qui avait émigré à Londres sous la Révolution. Il lui donna ses premières leçons lors d'une escale à Madère (août 1815).

Dès janvier 1816, Napoléon souhaite reprendre les leçons. "Il est venu à remarquer qu'il était honteux qu'il ne sût pas encore lire l'anglais", écrit le comte de Las Cases, dans son Mémorial de Sainte-Hélène, publié en 1823. Napoléon travailla régulièrement jusqu'en avril 1816, au point de pouvoir lire l'anglais et de de l'écrire plus ou moins bien. Voici quelques exemples trouvés dans les trois lots manuscrits:

  • "Comment se portoient-ils?. How do they do?"
  • "Combien étoint-ils? How many were they?"
  • "To run. Courir"
  • "Qu'es qui étoit arrivé? What was it arrived"

Une vente dépassant les 90.000 euros

Trois lots, composés de petits dessins originaux et de lignes autographes en anglais et en français étaient mises aux enchères le 5 juin à Fontainebleau par la maison de vente Osenat. Les deux premiers étaient estimés entre 3.000 et 4.000 euros chacun et le troisième entre 1.000 et 1.500 euros. 93.125 euros. C'est au prix de 93.125 euros que le musée des Lettres et Manuscrits de Paris a acquis les premières leçons d'anglais de Napoléon Bonaparte. "90.000 euros, c'est bien moins cher que ce que j'attendais", note Gérard Lhéritier, directeur du musée des Lettres et des manuscrits.

L'acquéreur des pièces précise dans un communiqué qu'elles seront exposées à partir du 21 juin.