Illustration de l'article Les jardiniers professionnels vont eux aussi réduire l'utilisation de pesticides

Les jardiniers professionnels vont eux aussi réduire l'utilisation de pesticides

Publiée le 11 septembre 2010 11:00
Un accord-cadre a été signé la semaine dernière entre la Secrétaire d'État chargée de l'Écologie et les différents représentants des collectivités territoriales.

Cet engagement fait suite à celui donné par les jardiniers amateurs en avril dernier. Il concerne cette fois-ci l'usage professionnel des pesticides en zones non agricoles. Les principaux signataires vont de l'Association des maires de France à l'Union des entreprises pour la protection des jardins et des espaces publics.

Diminuer au maximum ce type de produit

"Les jardins et espaces verts sont des lieux de vie, et des lieux de rencontre quotidienne entre l'homme et la nature. La conception et l'entretien de ces espaces doivent participer à la protection de l'environnement", a déclaré Chantal Jouanno, la Secrétaire d'État chargée de l'Écologie.

Avec ce protocole, les acteurs concernés s'engagent à parfaire la connaissance des utilisateurs et opter pour des aménagements urbains requérant un usage en pesticides le plus minime qui soit.

Satisfaire aux exigences du Grenelle de l'environnement

L'accord doit aussi permettre d'améliorer les pratiques d'entretien, par exemple en n'usant des pesticides qu'en dernier recours, et également transmettre les bonnes applications et les retours d'expériences via la naissance d'une plate-forme informatique d'échange entre professionnels.

Il doit surtout servir à atteindre les objectifs du "Grenelle de l'environnement", autrement dit à réduire - autant que faire se peut - de 50 % l'utilisation des pesticides d'ici à 2018.